SPORTS HIVERNAUX - Quels sont les bénéfices?

SPORTS HIVERNAUX - Quels sont les bénéfices?

                Pour plusieurs, l’hiver est synonyme de saison morte. Les compétitions estivales sont dans le rétroviseur, les conditions sont difficiles et la pratique de la majorité des sports d’endurance les plus populaires devient presque impossible. La glace, la neige et le froid sont de bonnes raisons pour diminuer grandement le volume d’entraînement, et l’alternative du tapis roulant ou du « trainer » de vélo est souvent moins attirante. Pour toutes ces raisons, certains perçoivent l’hiver comme un obstacle à l’atteinte de leurs objectifs.

                Rien n’est plus faux.

                Il suffit d’être en mesure de voir ce que l’hiver peut vous apporter, et en profiter pour maximiser votre entraînement.

                Premièrement, diminuer le volume de votre sport de prédilection pour une période prolongée n’est pas une mauvaise chose! Cette cassure permet au corps de se régénérer et aux blessures de guérir. Les muscles, les articulations et les tendons sont mis à rude épreuve durant la saison estivale, et nécessitent, comme tout le monde, des vacances.

                Cela ne veut pas dire de rester assis sur le sofa devant un feu de foyer (bien que cela soit parfois tout aussi nécessaire). Au contraire! Plusieurs options s’offrent à vous. Le ski de fond, le patin, le ski de randonnée, la raquette... toutes des activités qui permettent une adaptation extrêmement intéressante pour la pratique de sports d’endurance, et ce, sans risque de blessure. Vous respectez donc la cassure nécessaire, tout en continuant la progression vers l’atteinte de vos objectifs.

                Ces sports hivernaux permettent d’améliorer vos capacités cardio-vasculaires. La raquette et le ski de randonnée sont particulièrement efficaces sur cet aspect, alors que la vitesse est lente, mais que l’effort est soutenu. Cela permet de travailler efficacement la zone 1, ou la zone verte, et ainsi améliorer votre endurance et vos capacités aérobiques, tout en permettant à votre corps de récupérer et à votre cœur de s’adapter.

                La pratique de patin, de ski de fond et alpin permet d’améliorer grandement la force des muscles stabilisateurs. Ceux-ci sont extrêmement importants dans la pratique des trois sports de triathlon, par exemple. Leur entraînement est souvent laissé de côté durant la saison estivale, car le volume est trop grand et ce genre de détails sont les premiers à être négligés lorsque le temps manque. L’hiver est donc un excellent moment pour y mettre l’emphase, tout en rendant l’utile à l’agréable.

                Parce qu’en fin de compte, l’hiver passe beaucoup plus rapidement lorsqu’on l’apprécie que lorsqu’on la subît. En vous équipant convenablement et en trouvant quels sports vous plaisent le plus, vous maximisez les chances d’avoir du plaisir et, par le fait même, vous continuez à construire, brique par brique, le chemin vers vos objectifs. Lorsque la saison de vos objectifs se pointera le nez, non seulement vous n’aurez rien perdu, mais vous aurez progressé considérablement!


Older post